Centre commercial

Centre commercial

Il est impressionnant d’apprendre que le « Community Center », de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson est le premier centre commercial ayant ouvert ses portes en Amérique du Nord. L’architecture du bâtiment, dessinée par Antoine Courtens, est fortement inspirée d’un immeuble aujourd’hui disparu: le pavillon belge, de l’exposition de Paris de 1937, conçu par l’architecte Henry Van de Velde.

Le très réputé “Holt Renfrew” compte parmi les magasins du bâtiment. La boutique partage le premier étage avec l’atelier de réparation de voitures, la station-service, le restaurant bar  « Blue Grill » (où est situé la salle d’entraînement appartenant au chalet de ski voisin), un marché, une pâtisserie (dirigée par le belge, M. Mignolet), une tabagie, un poste de taxi, un coiffeur, la boutique de ski, etc. Les bureaux de la compagnie, les dortoirs du personnel ainsi que le cinéma (ou salle de spectacles) se trouvaient au deuxième étage. Le cinéma pouvait accueillir environ 300 personnes, qui par la suite, s’installaient confortablement dans ses fauteuils en cuir vert. Quelques premières canadiennes, telles que: “The Citadel”, y ont eues lieu. Le cinéma fonctionne durant la guerre. Il est alors dirigé par un grec, M. Salamis, et fonctionnera jusqu’à la fin des années 50.

Société d’histoire de Sainte-Marguerite du Lac-Masson et Estérel, texte préparé par Frédérique Mercure.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *